Chai de Chateau Pichon Longueville

Chai de Chateau Pichon Longueville

33250, Pauillac, Gironde, France
1993

En 1988, AXA Millésimes, nouveau propriétaire, organise à l’initiative du Centre Georges Pompidou un concours d’architecture pour la réalisation de nouveaux bâtiments viticoles. L’objectif est de repenser largement l’organisation des installations du Château Pichon-Longueville et de les faire évoluer vers un ensemble cohérent et adapté aux nouvelles technologies en matière d’œnologie, tout en répondant au développement – récent à l’époque – de l’activité touristique de la région.

Des architectures existantes, nous n’en avons conservé aucune, mis à part le château lui-même, image emblématique que l’on retrouve sur les étiquettes des bouteilles du second vin, « Les Tourelles de Longueville ». Notre proposition découle de l’analyse du paysage environnant, dont le projet deviendra le prolongement. Ainsi, le mur qui borde les vignobles le long de la « route des châteaux » se transforme en bâtiments, accentuant l’horizontalité dominante du paysage médocain et donnant une assise au château dans l’axe de la composition. A l’image des portes, sculptures et fenêtres qui ponctuent ces murs de la commune de Saint-Julien, le couronnement des murs d’enceinte des nouveaux chais – calé sur la hauteur de la première corniche du château – sert parfois de socle à des éléments d’architecture divers pour signaler les différents points majeurs de circulation, créant une série de «cadres dans le ciel».

full

Les 5500 m2 de bâtiments se répartissent de part et d’autre de l’axe central du château, côté sud l’accueil des visiteurs, boutique, salles de dégustation, salles d’exposition et théâtre de plein air face au bassin, côté nord l’ensemble des bâtiments abritant le processus de vinification, d’élevage et de conditionnement du vin. Nous profitons de la déclivité importante du terrain pour dissocier le circuit visite du circuit travail ; le visiteur peut observer les différentes étapes de fabrication du vin depuis le niveau haut sans gêner le personnel au travail 4 m plus bas. Dans ce projet, nous avons volontairement voulu que l’architecture soit à l’intérieur et non à l’extérieur.